Les purins de plantes : engrais et traitements naturels au jardin


Les purins réalisés à partir de la macération de plantes sont un bon engrais naturel pour un jardin malgré leur odeur (purin ça pue !). Il est très facile d’en faire à la maison, surtout sous forme liquide. Ces engrais bio vous permettent non seulement de protéger vos plantes, mais aussi de faire des économies en évitant d’acheter des produits du commerce souvent chimiques. Ils peuvent aussi être conservés indéfiniment après fabrication. Nous vous présentons dans cet article quelques purins reconnus très efficaces pour votre jardin.


Le Purin d’orties fraiches


Le purin d’orties est utilisé non seulement comme engrais stimulant azoté , mais aussi comme répulsif contre les parasites.
Recette facile du purin d’ortie
Il s’agit d’une recette traditionnelle très appréciée par les jardiniers pour son côté bio et totalement naturel. Pour le réaliser, vous avez besoin simplement de 1 kg de jeunes orties non montées à graines. Pour en faire un répulsif, il faut 20 l d’eau et 10 l si vous voulez réaliser de l’engrais. La dilution de l’engrais est deux fois moindre, même si le purin peut être dilué ensuite. L’idéal est d’utiliser de l’eau de pluie.


Commencez par hacher grossièrement l’ortie au couteau ou ciseau, tout en protégeant vos mains des piqures. Ensuite, versez dans l’eau pour les macérer. Évitez de faire cela dans un contenant métallique, l’idéal c’est un conteneur neutre (plastique possible même si peu écologique). Laissez macérer pendant une à deux semaines en remuant tous les deux jours pour l’utiliser en insecticide. Il faut deux semaines pour l’utiliser en engrais ou en activateur de croissance.
Enfin, filtrez le mélange de la solution de purin d’ortie. Débarrassez-vous des résidus, seul le mélange est important.

Attention l’odeur, c’est vraiment du purin et l’odeur est déplaisante.

L’eau de pluie du jardin est la meilleure eau pour fabriquer un purin, sinon faites reposez l’eau du robinet pendant 48h que le chlore s’évapore au mieux.


Utilisations du purin d’orties sur les plantes
Le mélange à base d’orties est très efficace pour stimuler la croissance des plantes, mais aussi pour se débarrasser des nuisibles, acariens et pucerons. Pour l’utiliser en insecticide, il est recommandé de le diluer puisqu’il s’agit d’un mélange concentré.
Par ailleurs, le purin d’ortie est également pratique au printemps lorsque les végétaux sont en pleine croissance ou à la fin de l’été. Il est possible de le conserver pendant plusieurs semaines voire un an. Pour cela, il est recommandé de le filtrer correctement et le mettre dans des bouteilles. Prenez soin de fermer hermétiquement les bouteilles et stocker dans un endroit frais.


Le purin de sauge


Utilisé à la fois comme répulsif et fongicide, le purin de sauge est un véritable atout pour cultiver un jardin naturel et sain. Sa préparation est très simple et se fait facilement. Cependant la sauge est moins disponible que les orties qui poussent un peu partout. Voici comment le faire.


Recette du purin de sauge


Pour préparer le purin de sauge, le processus est le même que pour les orties, mais le temps de fermentation varie d’une plante à l’autre. Pour réaliser la recette, vous avez besoin de :
– 1 kg de feuilles et de tête de sauge fleuries de préférence ;
– un récipient opaque, idéalement toute matière autre que le fer ;
– 10 litres d’eau de pluie de préférence.

Il faut commencer par hacher grossièrement les plantes pour une transformation plus rapide. Opter pour la cueillette plantes en lune ascendante. Si vous n’avez pas de l’eau de pluie à disposition pour la macération, il est conseillé de laisser votre eau au repos à l’air libre pendant 24 h pour que le chlore qu’elle contient s’évapore.
Après avoir haché les plantes, versez-les dans l’eau puis mélangez. Placez le récipient à l’extérieur au soleil pour activer la fermentation. Remuez chaque jour le mélange à l’aide d’un manche en bois tant qu’il y a des bulles formées dans le purin. Faites cela pendant une à deux semaines.
Lorsque vous aurez remarqué une stabilisation de la préparation, filtrez finement le mélange à l’aide d’un papier filtre ou d’un linge. De cette façon, votre pulvérisateur ou arrosoir ne va pas s’obstruer lors de son utilisation.


Utilisations du purin de sauge


Ce mélange est à diluer à 10 % pour une utilisation sereine dans le jardin. Il est très efficace contre les maladies cryptogamiques telles que le mildiou de la tomate et de la pomme de terre.
Pour une efficacité optimale, il est recommandé de pulvériser le produit toutes les semaines en temps humide sur les pieds des plants. Toutefois, il faut noter qu’il ne s’agit pas d’un traitement curatif, mais plutôt préventif. Aussi, évitez d’utiliser le purin de sauge sur les semis, car cela freine la germination des graines.


Le purin d’ail

Le purin d’ail est une excellente solution pour lutter contre les maladies qui touchent les plantes, les arbres fruitiers ou encore les légumes. En effet, l’ail est un antifongique et un antiparasitaire puissant. Voici un moyen simple pour préparer un purin d’ail.

Fabrication purin d’ail : gousses d’ail


Recette du purin d’ail


Pour préparer 5 litres de purin d’ail, il faut :
– chauffer 5 litres d’eau jusqu’au frémissement ;
– verser l’eau dans un récipient doté d’un couvercle ;
– couper en deux 500 mg de gousse d’ail et verser dans le récipient ;
– brasser correctement jusqu’à ce que le mélange mousse et recommencer chaque deux jours
– laisser macérer 4 jours.
Ensuite, il faut filtrer la solution et la conserver dans un endroit frais à l’ombre (au garage par exemple). L’idéal serait de mettre le mélange dans un bidon opaque pour plus d’efficacité.


Utilisation du purin d’ail au jardin


Pour utiliser le purin d’ail, il faut en asperger abondamment dans les plantes que ce soit à leur pied, sur le sol, dessus et dessous et aussi sur les tiges. Pour une utilisation optimale, il est recommandé d’en pulvériser durant les temps secs en évitant le vent et le soleil. La pulvérisation doit se faire 3 ou 4 fois à 3 jours d’intervalle pour une meilleure efficacité du traitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.